Réagissez !

vendredi 5 septembre 2014

C’est difficile, et pourtant…

Cette semaine de « rentrée » aura connu plusieurs événements qui, malheureusement, entretiennent le pessimisme ambiant.

Malgré cela, je veux souligner le caractère positif de la décision de François Hollande de suspendre la livraison à la Russie des deux porte-hélicoptères construits à Saint Nazaire.

Dans le contexte créé par Monsieur Poutine à la frontière est de l’Ukraine, j’attendais cet acte politique de la France.

Aujourd’hui, un cessez le feu semble être décidé. C’est une bonne chose et nul doute que la décision française y aura contribué.

J’évoque cette question parce que si les Français sont mécontents de l’action du gouvernement force est de constater que le Président de la République a placé notre pays au premier plan des affaires internationales du moment.

L’approche européenne de la crise évolue dans le bon sens et on peut penser que cela permettra à l’Union Européenne d’être plus offensive aux côtés des Etats membres confrontés à des difficultés comme c’est le cas de la France.

Je suis en effet persuadé que c’est l’Europe qui créera les conditions de sortie de crise pour notre pays.

Encore faut-il que les problèmes nationaux ne se multiplient pas. Le gouvernement et le Parti Socialiste doivent s’employer à convaincre nos concitoyens que la politique menée est parfaitement cohérente.